Rechercher
  • Pascal Cauchy

L’environnement des produits pour enfants

Ayant plus de 11 ans de vécu et d’expérience dans la puériculture, chez le leader mondial du secteur, j’ai souhaité partager un peu de cela ici, au travers de quelques entrées dans le blog. Même si la plupart des recommandations et points de vigilance cités dans l’article sont parfaitement applicables à de nombreux produits, ils sont vraiment importants pour les produits destinés aux bébés, aux enfants, quels qu’ils soient (puériculture, vêtements, jouets, soins, nutrition, sport, etc…).



Quel est donc l’environnement autour des produits pour enfants ou bébés ? Quelles sont les contraintes à prendre en compte ? Comment se développer et croitre dans ce domaine de façon sécurisée ?

1/ Emotionnel:

Les produits de puériculture, ou produits destinés aux bébés, sont des produits un peu particuliers. Non pas qu’ils soient plus complexes dans leur conception ou dans la technologie utilisée, mais de part l’utilisateur final à qui ils sont destinés. L’utilisateur final, ce sont bien sur les parents, dans une certaine mesure, voire les grands parents ou les assistantes maternelles, mais c’est surtout bébé.

Et le bébé est générateur d’émotions. D’émotions positives bien sûr, mais aussi d’émotions négatives comme le stress ou la peur. C’est pourquoi les produits pour bébé doivent avant tout être sûrs, c’est-à-dire présenter toutes les garanties de sécurité pour l’enfant. C’est la raison pour laquelle ce marché est fortement normalisé, encadré par des normes et réglementations définissant un cadre et des exigences de sécurité minimales auxquelles tout produit de puériculture (ou presque) doit se conformer. On parle bien de conformité des produits. Etes vous bien préparés à cette « contrainte » du marché puériculture ?



2/ Exigences ou spécifications:

Au-delà de la conformité, attestant donc du caractère « sûr » des produits, il va de soi que les produits de puériculture, puisqu’ils sont achetés, installés, manipulés, utilisés par la famille ou les assistantes maternelles en majorité, doivent également être pratiques, fonctionnels, compacts, endurants, solides, etc… avec des curseurs très variables suivant le pays, le niveau de gamme, la catégorie… L’évolution sociétale entraine des changements de comportement des consommateurs, comme les nouvelles mobilités, l’utilisation massive de la voiture, le recyclage fin de vie, le marché de l’occasion… Autant de paramètres dont il faudra tenir compte dans la liste des exigences produits, les spécifications du produit*, c’est-à-dire la check-list de base de ce à quoi il devra répondre, ce qu’il faudra tester et valider.



3/ L'innovation au service des petits:

Les produits innovants, apportant des fonctions nouvelles ou des techniques d’assemblage, des matériaux, des processus de fabrication différents apportent également leur lot de risques additionnels / nouveaux, qu’il faudra bien sur prendre en compte. La capacité de réaliser une bonne analyse des risques* est donc vitale, toujours en gardant en tête le caractère fragile de l’enfant, utilisateur exposé et sensible. Cette analyse de risques devra être menée au plus tôt au cours de la phase de Qualification produit*, par une équipe pluridisciplinaire et complémentaire.



4/ La Qualité perçue, surtout par les parents:

Enfin, on ne pourra pas éviter de mentionner l’importance de la Qualité perçue. Parce que justement les produits pour bébé sont achetés par les parents pour être utilisés pour le bébé (c’est bébé qui siège dans la poussette ou dans la chaise haute, pas maman…), la perception du produit est critique dès la phase d’achat. Le produit est-il confortable

? sécuritaire ? quelle est l’odeur qu’il dégage ? Les matériaux sont-ils agréables au toucher ? semble-t ’il robuste ? Tous les sens sont mobilisés ! En plus de la réputation de la marque, cette perception va déclencher ou non l’acquisition du produit, et va constamment évoluer au cours des semaines ou mois d’utilisation. C’est donc un aspect important à considérer, avec le souci de se démarquer des produits « communs ».


5/ Je produits où et comment ?

Quid du site de production ? Certaines sociétés produisent en Europe, beaucoup produisent en Asie, en Chine* qui reste un gros fabricant, même si la crise du Covid-19 pourrait changer la donne. Attention aux erreurs classiques de la production déportée et mal maitrisée, qui aura là-aussi des impacts majeurs.



En conclusion, il est important d’avoir tout cela en tête et de ne pas imaginer que les produits pour bébés sont juste des produits comme les autres. Les erreurs se paient chers et les « crises produits » font du bruit…


Si vous souhaitez aborder d’autres points spécifiques, laissez un commentaire ou une question !


* Dans les prochains articles, je reviendrai plus en détail sur l’analyse de risques, sur les spécifications des produits, sur le processus de qualification du produit, ou sur les pièges à éviter avec la production en Chine /Asie. Dans mes articles précédents, j’ai déjà écrit sur la Qualité perçue et la gestion de crise.

51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout