Rechercher
  • Pascal Cauchy

Retourner en classe…

Dernière mise à jour : 9 févr. 2021

Cette semaine, j’ai reçu par courrier l’attestation de fin de formation pour mon diplôme Audencia « Diriger un Centre de Profits ». En attendant la cérémonie de remise des diplômes, c’est l’occasion de faire un petit point rétrospectif, un bilan de cette formation.



Est-ce que j’aurais suivi cette formation, si les circonstances d’un «changement de carrière» ne s’étaient pas présentées ? Peut-être pas. C’était un engagement de temps, d’énergie, d’argent (le CPF et mon employeur précédent ne couvraient pas tous les frais). C’était aussi la volonté de se challenger, de retourner en classe, dans une promotion venant de tous horizons, avec des profils très variés.


Evidemment, apporter cette vision transversale de l'entreprise, au moment de lancer ma carrière de consultant, est un vrai "plus".


Alors, maintenant que c’est terminé, quel est l’apport réel ? Le badge DCP est assez large. Il aborde des notions de finance, de comptabilité, de marketing, de gestion de projet, de développement personnel, de business plan, de management, de transformation digitale, … Alors en trente et quelques jours, il n’est pas question d’aller dans le détail, en profondeur sur chaque sujet, généralement couvert sur 2 ou 3 jours. C’est un survol et les notions sont souvent abordées comme un gros teasing, une ouverture d’esprit. On pourrait dire que c’est un « mini-MBA », puisque les thèmes sont quasi-identiques, en 2 fois moins de temps. Selon les profils, c’est une découverte pour certains, un rappel pour d’autres. Le sujet que j’ai le plus « creusé » est finalement le sujet que j’ai choisi pour le mémoire, qui implique de la recherche, de la mise en pratique, et un vrai recul. La qualité perçue, mon thème de mémoire, a sans conteste été une belle progression personnelle, et c’est une satisfaction.


L’autre satisfaction repose dans le groupe et les échanges que j’ai pu avoir avec le reste de la promotion. Alors, oui, c’est toujours un peu la loterie. Il est possible de se retrouver dans un groupe avec lequel on se sent bien, ou dans un groupe où la mayonnaise prend moins bien. J’ai le sentiment d’avoir eu beaucoup de chance, puisque malgré le démarrage en distanciel, Covid oblige, nous avons vite accroché et finalement pu nous retrouver dans l’école pour la majorité des modules, et ce avec grand plaisir. C’est très probablement ici que réside ma grande satisfaction, dans la rencontre d’un nouveau réseau, comprenant les formateurs et le staff de l’école, et que j’espère garder en lien le plus longtemps possible. Et j’imagine que la force de la formation continue est ici. Aller à la rencontre de l’autre et partager des expériences diverses. Apprendre de l'autre.


Merci à toute ma promotion DCP 2020 et aux quelques « pièces rapportées » qui sont venues régulièrement grossir le groupe !



47 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout